17.2 C
Munich
mercredi, juin 12, 2024

Kinshasa : Le Ministre provincial de l’Intérieur procède à la fermeture 2 usines d’alcool frelaté à Kingabwa

Encore plus

Considérée comme l’un des canaux qui favorisent le taux élevé du banditisme communément appelé « kuluna » à Kinshasa, la fabrication, la commercialisation et consommation des liqueurs à forte dose appelées « Supu n’a Tolo » ont été interdites par les autorités provinciales.

Passant de la parole à l’acte, le Ministre provincial de l’Intérieur, Gratien Tsakala, a effectué une descente, ce jeudi 4 mai, au quartier Kingabwa, dans la commune de Limete, où deux entreprises de fabrication des liqueurs fortes ont subi la rigueur de la loi.

Les entreprises Prime Care et Afro American Industries ont vu leurs portes être fermées par le ministre de l’Intérieur de Kinshasa, qui les accuse de fabriquer des liqueurs non conformes aux normes.

À en croire Gratien Tsakala, « La commercialisation de ces produits contribue à la recrudescence du banditisme urbain. »

Le ministre de l’Intérieur de la capitale kinoise souligne que, « Les responsables de ces établissements mis à la disposition de la justice. »

Notons que le quartier Kingabwa est réputé pour la consommation des liqueurs à forte dose, une situation qui détruit les jeunes, censés être l’avenir du pays.

Bienvenu Musoy

- Advertisement -

Netic articles

- Advertisement -

A la une