14.2 C
Munich
mercredi, juin 12, 2024

RDC-Élections 2023 : Corneille Nangaa doute sur la tenue de scrutins et s’oppose à la loi Tshiani

Encore plus

Corneille Nangaa, président honoraire de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), prévoit un tableau sombre des élections prévues en décembre 2023.

À en croire celui qui a chapeauté les élections de 2018, « Les bonnes élections obéissent à certaines préalables. À ce jour, je ne vois pas tous les paramètres réunis pour que je vous dise que nous aurons de bonnes élections cette année ».

Et d’ajouter, « Il ne faut pas tout rejeter, il faut travailler pour qu’on ait des élections transparentes, libres, mais aussi inclusives ».

Corneille Nangaa s’oppose farouchement à la proposition de loi Tshiani, qui limite l’accès des postes de grandes institutions du pays aux seuls Congolais nés de « père et de mère congolais ».

« Il n’y a pas de raison que telle candidature ou telle autre soit rejetée pour telle ou telle autre raison, c’est contre la constitution. Je suis contre cette loi, nous ne la soutiendrons pas, nous la rejetterons… C’est une loi rétrograde et anticonstitutionnelle ».

Dans un passé récent, Corneille Nangaa avait critiqué la gestion de Denis Kadima à la tête de la CENI et surtout le déroulement de des opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs.

Rappelons que lors des élections de 2018, la CENI, dirigée par Corneille Nangaa, avait rejeté plusieurs candidats dont Jean-Pierre Bemba pour le compte de l’élection présidentielle.

Bienvenu Musoy

- Advertisement -

Netic articles

- Advertisement -

A la une

SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK


This will close in 30 seconds