17.2 C
Munich
mercredi, juin 12, 2024

Enquête sur l’assassinat de Chérubin Okende : « On a pas confiance sur nos autorités » (Jackie Ndala)

Encore plus

Participant à la messe célébrée par le Cardinal Fridolin Ambongo, en mémoire du député national Chérubin Okende, Jackie Ndala, cadre du parti politique Ensemble pour le Changement, est revenu sur le débat autour des enquêtes sur l’assassinat du porte-parole de leur parti dont Ensemble pour la République exige la participation des États-Unis, mais le gouvernement congolais veut la Belgique.

Dans ce bras de fer sur les enquêtes indépendantes, Jackie Ndala fait savoir qu’ils n’ont pas confiance sur les autorités de la RDC pour mener ces enquêtes.

« Le Chef de l’État lui-même avait dit que son échec c’est dans la justice. On a pas confiance sur nos autorités du pays. Qu’ils laissent la Monusco et les experts  faire les enquêtes pour identifier l’auteur de l’Assassinat de Chérubin Okende », déclare Jackie Ndala dans l’interview accordée à Netic-News.

Par ailleurs, Jackie Ndala dénonce les enlèvements « arbitrairement » de certains acteurs de l’opposition.

«  Qu’on arrête d’enlever les gens. Que les services de l’État arrêtent d’enlever les individus. Si quelqu’un enfreint la loi, il faut lui envoyer la première invitation, deuxième et troisième vous apportez un mandat d’amener chez lui. Enlever quelqu’un n’a aucun sens », dit-il.

Et de poursuivre, « Moi, on m’a enlevé chez moi au salon un dimanche, l’honorable Mike Mukebayi a été enlevé, Salomon Kalonda a été enlevé à l’aéroport… ».

Notons que cette messe a connu la participation massive de l’opposition que du pouvoir où Chérubin Okende était ancien Ministre des Transports et des voies de communication.

Bienvenu Musoy

- Advertisement -

Netic articles

- Advertisement -

A la une

SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK


This will close in 30 seconds